Pictogramme Flux R.S.S.Pictogramme Newsletter
Logo FacebookPictogramme Twitter
Vous êtes ici :  Mairie de Leucate > Agenda > Événement

Retour des zones bleues avec la saison estivale

A+ A- A

Retour des zones bleues avec la saison estivale

Retour des zones bleues avec la saison estivale

L’année passée, suite à la réforme du stationnement payant imposée par l’Etat, et considérant l’intérêt des Leucatois, la municipalité de Leucate a fait le choix d’instaurer 4 zones bleues. Comme auparavant, il s’est agi de rendre Leucate et ses commerces toujours plus accessibles : permettre une rotation des véhicules, éviter les « voitures ventouse » aux abords des commerces et des plages, pendant la saison estivale.

Depuis le 15 juin 2019, et jusqu’au 2 septembre 2019, 4 zones bleues sont ainsi à nouveau instaurées, de 9h à 13h :

  • A Leucate Village : rue du docteur Sidras (mi-juin) et rue de l’Eglise (à partir du 1er juillet)
  • A Port Leucate : parking du Veyret (côté rue du Dour et côté rue du Veyret) et rue de la Vixiège
  • A Leucate Plage : parking de l’Esplanade de la Côte Rêvée se situant avenue de la Côte Rêvée (à partir du 1er juillet), et rue des Pins (1er juillet)
  • A La Franqui : parking du Front de mer (1er juillet)

Le stationnement y est limité à 40 minutes, y compris les week-ends et jours fériés. 

Les automobilistes ont l’obligation d’apposer un disque de stationnement indiquant leur heure d’arrivée derrière leur pare brise de façon visible. En cas de défaut de disque, de temps dépassé ou d’heure erronée, la contravention s’élèvera à 35 euros.

La ville mettra à disposition, aux accueils des Mairie et Office de Tourisme, des disques au format européen. Pour tout non Leucatois, le coût est de 1 euro.

Pour résumer : en dehors du parking de la Vixiège et des 4 zones bleues, le stationnement est libre sur toutes les entités leucatoises. Un dispositif qui permet de rendre Leucate et ses commerces accessibles, en toute saison.

26.06.2019 09:26
Catégorie : A la Une, Agenda, Cadre de vie, Newsletter, Services municipaux, Tourisme