Pictogramme Flux R.S.S.Pictogramme Newsletter
Logo FacebookPictogramme Twitter

Chenille processionnaire

A+ A- A

La chenille processionnaire du pin est un insecte nuisible que l'ont retrouve fréquemment dans les espaces publics et les jardins privés de la commune. Les services de la ville interviennent uniquement sur le domaine public. Vous pouvez nous aider à éliminer la chenille processionnaire du pin en alertant le service technique de la ville (domaine public) et en luttant sur cet insecte depuis votre jardin.


Dégats et dangers

 

 

Les chenilles se nourrissent des aiguilles des pins, entraînant une défoliation de l'arbre et en cas d'infestation massive, un affaiblissement important des arbres ouvrant la voie à d'autres ravageurs et parasites. Les espèces attaquées sont le pin d'Alep, le pin maritime, le pin laricio et le pin sylvestre.

 

Si leurs longs poils (soies) sont inoffensifs, ces chenilles projettent dans l'air de minuscules poils très urticants à partir du 3eme stade larvaire. Leur fort caractère urticant peut provoquer d'importantes réactions allergiques : démangeaisons, oedèmes (au niveau des mains, du cou, du visage) mais aussi des troubles oculaires ou respiratoires, comme l'asthme. Les atteintes de l'oeil peuvent avoir des conséquences graves si les poils ne sont pas rapidement retirés. Il est dangereux de manipuler un nid même vide.

 

Le danger est particulièrement important pour les animaux domestiques : un chien atteint à la langue (qu'il peut avoir utilisé pour lécher les démangeaisons sur son corps) risque la nécrose de la langue.

Geste à faire :

Rincez la langue et la cavité buccale à l'aide d'eau et de ne surtout pas frotter, ce qui pourrait alors briser des poils urticants et libérer ainsi plus de toxines, aggravant le pronostic.

 

 


 

Moyen de lutte

 

Lutte mécanique, l'échenillage : pour les surfaces réduites (parcs et jardins), elle consiste à enlever et à détruire les pontes et les nids. les nids seront incinérés. Dans ce cas, il convient de se protéger de tout contact avec les poils urticants des chenilles. Il est conseillé d'utiliser un échenilloir qui est un sécateur au bout d'un long manche.

 

L'eau de Javel, désolidarise les processionnaires dans un premier temps, avant de les tuer sur le long terme. Ce moyen de lutte peut se révéler inefficace à court terme.

 

L'éco-piège, système de piégeage des processions de nymphoses. Ce piège assure la protection et la destruction sans aucun adjuvant (chimique ou biologique) des chenilles processionnaires. Basé sur le comportement de l'insecte dont découle son application, il est respectueux de la santé humaine, de l'écosystème. Le site Internet lamesangeverte.com vous explique comment lutter écologiquement contre ce nuisible.