webcam icon

Nous contacter : 04 68 40 51 00

Leucate favorise la biodiversité du plateau : des lycéens participent activement à l'abattage des pins envahissants

Publiée le mercredi 12 janv. 2022

Leucate et le Parc Naturel de la Narbonnaise accueillent des élèves de première du lycée Martin Luther King, dans le cadre de la lutte contre le Pin d’Alep. Plusieurs hectares de pelouses sèches vont retrouver la lumière dont ce milieu a besoin pour héberger une biodiversité typique : Pipit rousseline, Traquet oreillard, Iris nain, Violette sous-arbustive.... Les Lycéens ont aussi croisé le berger et son troupeau de brebis : une activité de plus favorisant la biodiversité, et la qualité des paysages.

Objectifs du chantier de débroussaillage

Le premier objectif de ce chantier est de supprimer des grands Pin d’Alep qui poussent dans les pelouses sèches à Brachypode rameux, menacées par l’embroussaillement, notamment par le Pin d’Alep, dont le développement est très rapide. Second objectif : la formation de lycéens en classe de première « gestion des milieux naturels et de la faune » au lycée Martin Luther King de Narbonne. Ce chantier-école leur permet de mieux connaître ces écosystèmes, et manier des machines en situation professionnelle.

Le plateau de Leucate : site Natura 2000 animé par le Parc naturel régional de la Narbonnaise

La partie orientale du plateau de Leucate est un site Natura 2000. Ce plateau calcaire est couvert d’une mosaïque de milieux naturels secs : pelouses sèches, garrigues, bois et bosquets, falaise, dune suspendue... La lutte contre l’embroussaillement des pelouses sèches à Brachypode rameux est l’une principales actions menées dans le cadre de Natura 2000 sur ce site.

Suppression des gros pins semenciers

Pour ce nouveau chantier, la ville et le Parc ont choisi le secteur sur lequel les services techniques leucatois ont coupé les pins d’Alep, distribués gratuitement à près de 100 habitants pour Noël. Il reste donc les plus gros pins, qui sont des semenciers. En effet, à partir d’un certain âge, les pins commencent à fructifier. Leurs cônes ou pommes de pins, sont pleins de graines qui se dispersent avec le vent.

Les Lycéens, en chantier de débroussaillage, croisent le troupeau de brebis

Pour la sixième année, le troupeau de brebis est revenu sur le plateau pour y passer une partie de l’hiver. Composé d’une centaine de brebis et de leurs agneaux, ce troupeau compte trois régions de pâturage : Leucate en hiver, les montagnes du Parc national des Pyrénées en été et leur ferme dans le Tarn au printemps et en automne. Ce nomadisme permet notamment au troupeau de se passer de foin et de profiter de verts pâturages toute l’année.

Ce troupeau contient aussi le développement des arbustes, en broutant les très jeunes pins et les pousses des arbustes qui embroussaillent les pelouses à Brachypode présentes en grande quantité sur le plateau. Les bergers, Réginald et Coline vont rester à Leucate jusqu’à la fin février puis rentrer à la ferme pour l’agnelage.

Cette année encore, deux chiens Patous gardent le troupeau. Les promeneurs sont donc invités à contourner le troupeau et à garder leur chien en laisse à proximité du troupeau. Les bergers ont dû recourir à ces chiens pour protéger le troupeau de tous les prédateurs.

La ville, aux côtés du Parc Naturel régional de la Narbonnaise soutient toutes les activités qui favorisent la biodiversité, et la qualité des paysages du plateau.

Pin It